Douceur du foyer

Mon foyer, cet endroit qui m’attend, peut importe où je me trouve. Prêt à m’accueillir à tout moment, pour me débarrasser de mes tracas les plus lourds à porter. Mon foyer est perdu au milieu de nul part, et pourtant mes pas m’y amènent aveuglément. Mon foyer est une douceur, un murmure. Se sont des bras qui m’entourent et qui me réchauffent, le chant d’une mélodie qui me coule dans les veines.

Je pousse la porte imaginaire et je m’assieds. Je contemple le feu magique qui brûle en son sein. Ma pensée vagabonde alors que mon corps s’ancre, plus de déséquilibre, plus de craintes ni d’angoisses. Mon foyer est tapis de mousses et d’odeurs douces, ses murs sont les rires de ceux que j’aime, aussi volatiles et infinis que l’air. Son toit est fait de leurs mots d’amour, s’élevant vers le ciel et les étoiles sans jamais s’arrêter de virevolter au-dessus de moi.

Hit enter to search or ESC to close